Nouveau Partenariat avec E-Ros et diffusion du concours !  0

Eros
Nouveau partenariat sur la blogosphère !

J’ai l’honneur de vous annoncer mon partenariat avec la collection E-ros administrée par ChocolatCanelle !

Je vous invite à découvrir la collection d’œuvres coquines : (attention réservé aux adultes)

Littérature disponible en format E-Book à prix très sympathiques ! 🙂 Certains sont même gratuits pour les curieux qui n’oseraient pas se lancer !

La page Facebook

ÉVÉNEMENT – CONCOURS

À l’occasion de la prochaine édition du salon du livre érotique et des dessous chics d’Évian les 2 et 3 juin 2012,
la collection e-ros des éditions Dominique Leroy et NeOplaisir.com, boutique sexy en ligne,
organisent un concours de textes érotiques avec une dotation commune.
Le concours est ouvert à toute personne majeure résidant dans l’Union européenne.

(Page facebook du concours)

Sujet : Le texte érotique, en prose uniquement, devra contenir soit le motif du livre érotique soit celui de la lingerie, qu’il s’agisse d’un thème important de l’histoire narrée ou d’une simple évocation.

Caractéristiques du texte :
Le texte ne devra pas excéder une page de format A4 avec une police de caractères de taille 12 et devra être adressé en .doc, .docx ou .odt
à l’adresse suivante : steph@neoplaisir.com

Limite d’envoi des textes :
jusqu’au 15 mai 23h59

Annonce des résultats :
1er juin, soit la veille du salon, sur le webzine de NeOplaisir

Jury :
Jean-Pierre, gérant de la boutique NeOplaisir.com, ChocolatCannelle, directrice de la collection e-ros et Isabelle Lorédan, auteure aux éditions Dominique Leroy

Prix :
Le gagnant recevra un ensemble de produits biologiques pour le corps de la marque Shunga d’une valeur supérieure à 100 euros par NeOplaisir.com et l’ensemble des livres numériques de la collection e-ros par les éditions Dominique Leroy.

Informations complémentaires :
Pour obtenir ce lot, le gagnant devra fournir à la fois ses coordonnées postales et une adresse de courriel valide (L’ensemble des informations ne sera pas communiqué à un tiers.)

Les textes seront mis en ligne dans leur ordre d’arrivée sur le webzine de NeOplaisir.

Les 2 et 3 juin, retrouvez au salon du livre érotique et des dessous chics d’Évian la collection e-ros : un concours en partenariat avec NeOplaisir et le magazine Sensuelle vous permettra de remporter d’autres cadeaux…

*Vous aimez ce blog et vous voulez suivre son actualité : adhérez à la Page Facebook !*


Top Ten Tuesday N°7  25

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par le blog de Iani

Voici donc le thème de cette semaine :

Les 10 raisons qui font que vous êtes accro à la lecture

1 – Le goût des mots

J’aime, les belles phrases, la poésie et les mots en eux-même. Chacun à sa propre définition, son propre emploi, le bon mot à la bonne place !

2 – L’objet livre

Je voue un culte à cet objet! J’adore le toucher, le regarder, le posséder! c’est presque compulsif. Une passion qui m’est venue très jeune grâce au métier de mes parents. Un goût et un respect pour l’ancien, voilà ce que c’est que de trainer dans les rayonnages des archives départementales avec son père qui en ferme les portes et une maman qui déchiffre les manuscrits anciens ! 🙂

3 – L’odeur des livres

C’est une drogue, quoi de plus merveilleux que cette odeur là! Le papier, l’encre et la reliure ! Sentir, c’est la première chose que je fait dans une librairie, ou bibliothèque. Il m’est même arrivé de choisir un livre juste à son odeur ! si si c’est vrai ! 🙂

4 – Lire me fait rêver et stimule mon imagination

Les livres me permettent de m’évader, de me construire des mondes, des imaginaires, de vivre la vie de quelqu’un d’autre. J’aime me plonger, m’abandonner dans l’univers de l’auteur, partir à l’aventure, monter un complot politique ou démêler une énigme policière. Lire c’est vivre plusieurs vies !

5 – S’intéresser au monde qui nous entoure

Les livres sont une source intarissable de connaissances et de découvertes. J’ai un goût particulièrement prononcé pour l’histoire et la géopolitique jamais tari grâce à la grande diversité des bouquins que l’on peut trouver. Les livres nous permettent également de nous interroger sur des phénomènes de société, sur notre propre existence, en résumé ils nous aident à réfléchir.

6 – Le goût du partage

La joie que l’on ressent lorsqu’on finit un livre. Celui que l’on a quand on en parle que ce soit en société soit sur la blogosphère. Avoir un sujet de conversation universel. Faire partager ses nouvelles connaissances aux autres lorsqu’on vient d’achever un livre documentaire, voilà ce que j’adore !

7 – Un moment à soi

La lecture est un moment à soi, pour soi. Cela me permet de me mettre dans ma bulle, de m’isoler des soucis quotidiens et de me détente.

8 – Un remède à la morosité

Si tout pouvait se passer comme dans la plupart des romans ! 🙂 L’amour universel, l’amitié irréprochable, le happy end (ou pas)!

9 – Pas de tabous

La littérature ne souffre pas de tabous. On parle de tous les sujets, de toutes les opinions. Il n’y pratiquement pas de censure.

10 – Il y en a pour tous les goûts

Quelque soit l’humeur du moment on trouve toujours un livre sur le sujet ! On peut facilement arrêter un livre, le reprendre sans en perdre complétement le fil !

Thème de la semaine prochaine

Les 10 éditeurs et/ou collections préférées
*Vous aimez ce blog et vous voulez suivre son actualité : adhérez à la Page Facebook !*


Coup de coeur de la semaine #7  2

Seconde édition

Le nouveau concept de « soirées-concerts »
au coeur d’Aix-en-Provence

Je souhaiterai mettre un coup de projecteur sur une jeune association Aixoise qui s’est donnée comme vocation d’organiser des soirées pop/rock pour un prix modique.

Promouvoir la scène locale lors d’une soirée écolo et conviviale voilà une de ses principales missions.

Je vous en avez déjà parlé lors de leur première soirée le 28 janvier dernier, Aujourd’hui je vous invite à deuxième soirée sur le thème du Folk.

Rendez-vous samedi 25 février pour la soirée Folk&Co à Seconde Nature dès 19h pour une expérience musicale éco-responsable unique!

Cliquez sur l’image pour en savoir plus

Et pour les accros de Facebook : Labo rock

et en cadeau voici le teaser de la première soirée ! 🙂


Top Ten Tuesday N°6  45

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par le blog de Iani

Voici donc le thème de cette semaine :

Les 10 livres que vous avez l’impression d’être le/la seul(e) à connaître ou à avoir lu

1 – Le K de Dino Buzzati

Recueil de nouvelles étonnantes à la croisée du fantastique, du poétique et de l’étrange. J’ai adoré le cynisme de l’auteur et sa poésie !

2 – La bonté mode d’emploi de Nick Hornby

Une bonne dose d’humour pour ce petit livre magnifique ou comment la bonté peut transformer un couple du jour au lendemain ! Une vraie pilule de bonne humeur

3 – Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome

Une comédie hilarante sur les comportements humains. J’ai découvert ce roman à 14 ans (merci Maman! :))  et il m’arrive régulièrement de le relire juste pour le plaisir de ses dialogues croustillants!

4- Utopia de Thomas More

Texte philosophique fondateur du mouvement utopique et contre utopique. Ancêtre de la dystopie moderne, ce livre est à lire par tous les passionnés du genre. Un grand classique que tout le monde devrait lire avant d’encenser des auteurs plus modernes qui n’ont peut être rien inventé au final ! Bref en bonne puriste, j’aime connaitre les origines d’un genre avant de m’en déclarer mordue… donc voilà, à lire absolument en sachant qu’il a été écrit en 1516 ! 🙂

5 – Comment voyager avec un saumon ?  de Umberto Eco

On connait Umberto surtout pour le merveilleux thriller médiéval : « le nom de la rose » mais il a aussi écrit des choses plus légères comme : « comment voyager avec un saumon? « . Un livre drôle et cynique que j’ai adoré car il décrit la société moderne avec une légèreté déconcertante ! Bref à Lire !

6 – Les animaux dénaturés de Vercors

Un pamphlet pour la tolérance ou comment la science et le darwinisme peuvent mener à l’esclavage d’un peuple méconnu. J’ai adoré ce petit récit que j’ai trouvé très politique et très en vogue avec notre temps malgré son année de parution ! 🙂

7 – Quand j’avais cinq ans je m’ai tué de Howard Buten

A 8 ans Gil a connu des grands sentiments, trop fort pour la société et à cause de cet amour pour Jessica, le voilà en maison psychiatrique. L’amour comme une maladie, comme un meurtre, comme une prison! Une écriture magique, simple et empreinte d’émotion. Un livre qui a bouleversé l’été de mes 14 ans! Il figurait déjà dans mon TTT de la semaine dernière mais je ne suis pas sûre que beaucoup de personne connaissent cette œuvre pleine d’émotion et de tendresse que j’ai particulièrement aimé!

8 – Tistou les pouces verts de Maurice Druon

Ma première rencontre avec cet auteur académicien de renom a eut lieu en CM2 lors de la lecture de ce petit roman merveilleux. « Tistou n’est pas doué pour l’école, ce qui ne satisfait pas Monsieur Père, marchand de canons prospère, qui décide de l’envoyer à l’école de la vie, c’est-à-dire… dans le jardin. Et là, Tistou découvre qu’il a un don, celui de faire se couvrir de fleurs tout ce qu’il touche : l’hôpital, la prison, et même l’usine à canons de Monsieur Père ! Un petit bonhomme qui, par la magie de ses «pouces verts », rappelle à ses lecteurs que le bonheur devrait être une affaire simple… comme une fleur ». Un conte que j’ai également joué en pièce de théâtre de fin d’année, une lecture d’enfance que je n’oublierai jamais. J’ai retrouvé l’auteur quelques années plus tard avec sa saga des « rois maudits » qui a façonné mon adolescence et mon gout pour le moyen-âge !

9 – La chambre des Dames de Jeanne Bourrin

Un classique du roman courtois qui m’a fait rêver toute mon adolescence. Une histoire d’amour platonique et tragique qui a bercée mon imagination de petite fille fleur bleue. Jeanne Bourin y conte l’existence quotidienne des Brunel, orfèvres à Paris, des femmes de la maisonnée, de Mathilde, la mère, trente-quatre ans, de Florie, sa fille, quinze ans, qui se marie. Et de la tragédie qui menace lorsque Guillaume Dubourg, un cousin venu d’Angers assister aux noces, s’éprend, au premier coup d’œil, de la jeune épousée… La naissance, l’amour, la mort, la foi, la fête, la violence et le miracle, tels, que vécus au Moyen Age, tissent la trame de ce livre vibrant d’événements et de personnages si proches, de nous que nous les aimons comme s’ils étaient nôtres.

10 – Ces hommes dans la jungle de Norman Spinrad

Je ne pouvais pas terminer mon TTT sans y mettre un livre politique! 🙂 A mi chemin entre science fiction et pamphlet révolutionnaire. Un texte fondateur qui a aidé l’anarchiste révolutionnaire que j’étais à réfléchir profondément à notre société. « La révolution n’est pas, finalement, un diner de gala, et une question récurrente chez Spinrad pointe son nez : peut-on prendre le pouvoir sans perdre de son humanité ? Instrumentalisation des masses, fascination de la violence, tout y passe, dans cette satyre au napalm, dont on a des chances de ne pas sortir indemne… « 

Thème de la semaine prochaine

Les 10 raisons qui font que vous êtes accro à la lecture

 

Critique littéraire : Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-mines  3

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-mines

Pierre Thiry

Couverture du livre Isidore Tiperanole
Couverture du livre Isidore Tiperanole

Titre d’origine : (si étranger)
Date de parution : Septembre 2011
Nombre de pages : 68
Edition de ton livre : Book on Demand

Quatrième de couverture :

A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d’aujourd’hui.
— Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous.
C’était la campagne, il n’y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout…
Ce n’est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore… Isidore, il y avait enfin…
Mais je ne vais pas vous raconter toute l’histoire maintenant, il faut aussi ouvrir le livre et lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines alors vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être. A cette époque, Montceau-les-Mines scintillait de poésie.

Y a-t-il une suite ? non

Ma chronique :

Tout d’abord, je voudrais remercier du fond du cœur Pierre Thiry. Grâce à lui, je marque là mon premier partenariat à titre individuel. Je le remercie pour sa confiance, sa générosité et sa disponibilité. Enfin, un grand merci pour cette superbe dédicace, remerciements auxquels j’associe Myriam Saci pour son petit dessin !

Image de la dédicace pour le livre Isidore Tiperanole
Image de la dédicace pour le livre Isidore Tiperanole

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-mines est avant tout un conte pour enfants. Ce petit livre d’une soixantaine de pages est un petit trésor qui s’adresse aux plus jeunes.

Dès les premières pages, nous voilà embarqué dans un monde où les animaux parlent et construisent des maisons. On rencontre rapidement les trois frères Lapaimbot. Chacun avec leurs propres talents, ils tenteront de conquérir la belle Ermelinde, la princesse hermine. Mais pour parvenir à leurs fins, il leur faudra passer devant le terrible concierge, j’ai nommé Isidore Tiperanole !

Voilà un petit conte léger et frais, qui se laisse facilement lire. Si l’écriture semble un peu ardue au départ, les mots s’enchainent tout seuls et l’on oublie vite que l’on voyage en fait à travers son propre imaginaire ! Nous voilà plongé dans un univers farfelu et insolite avec des personnages hors du commun. Je ne décrirais pas le concierge, car ce serait dévoiler une partie de l’intrigue et gâcher la lecture de ce « petit » livre, mais je dirai qu’il est peu commun de tomber nez à nez avec ce genre d’énergumène. La quête qu’il mène est toute aussi bien poétique que sans fin ! J’ai adoré suivre ces petits lapins dans leurs (mésa) aventures amoureuses en particulier Justin, le 3ème lapin. Sa poésie et son insouciance m’ont particulièrement touchée.

Par une écriture enjouée et féerique, l’auteur n’en manque pas moins de références et les jeux de mots ainsi que le détournement de citations vont ravir les moins jeunes d’entre nous qui auront reconnus certains auteurs mythiques du genre !

D’une grâce et d’une drôlerie fantasque, ce petit conte est un coup de fraîcheur dans notre bibliothèque ! Le schéma est respecté : les personnages sont sympathiques et accessibles, la morale est délicate sans être mièvre, les mots sont magiques et enfin, l’univers est imaginaire à souhaits !

Je voudrais souligner la pertinence des dessins. Myriam signe là de véritables œuvres d’arts qui subliment magnifiquement l’histoire permettant aux enfants de se projeter dans le récit avec simplicité et émerveillement ! J’ai hâte de retrouver l’illustratrice dans un nouvel ouvrage !

En résumé, si vos enfants vous réclament du nouveau et de la poésie, courez acheter ce petit joyau de la littérature enfantine qui saura ravir petits et grands ! A déguster avec un bon chocolat chaud, voilà un merveilleux conte à lire le soir au coin du feu !

Je voudrais encore remercier Pierre et Myriam, grâce à qui j’ai passé un agréablement moment de lecture que je langui de partager avec les bambins de mon entourage ! J’adore vos plumes légères, poétiques et délicates, je vous souhaite de nous ravir encore et encore et je galope acheter « Ramsès au pays des points-virgules » de ce pas !